Alp One

Comptant parmi les pionniers du Graffiti français et témoin privilégié de son histoire, c’est en 1984 qu’Alp One commence à peindre sur les murs sous le nom de Sean 2. Il perfectionne son maniement de la bombe ainsi que son approche de la lettre entre le terrain vague de Stalingrad et les Palissades du Louvre, où il rencontre certaines figures du graffiti hexagonal et international (voir le documentaire Writers).

Soucieux d’explorer différents supports au retour d’un voyage à New York, il fait la transition entre les murs et la toile dès 1988 et participe à la première exposition institutionnelle dédiée au graffiti « Bomb Art », qui se déroule en 1990 à Nantes. Cette période voit l’explosion de lieux alternatifs dédiés à l’art urbain comme l’hôpital éphémère, le 53, Glaz’Art, où il côtoie des figures du Street Art comme Jon One, A One, Sharp, ainsi que les BBC, qui effectuent aussi à l’époque une transition entre les murs et le support de la toile.

Après plusieurs résidences dans des lieux alternatifs, il devient journaliste au milieu des années 90, ce qui lui permet, à travers ses articles pour différentes publications et ses nombreux voyages aux Etats-Unis, d’apporter un regard différent sur l’art urbain ainsi que ses acteurs.

Il est de retour sur le support de la toile depuis le début des années 2000. 

Ma peinture exprime la complexité picturale et calligraphique du graffiti, où la maîtrise du geste et l'harmonie, parfois contrastée, des couleurs, côtoient l’improvisation et les coïncidences. Mon but est de transcender cet art urbain pour qu'il se fonde avec la peinture contemporaine et trouve enfin la place qui est la sienne.

Alp One

Oeuvres en vente